Outiror promos

Outiror : Du commerce ambulant à la vente en ligne

Fondée par Andre Roor, dans les années 1960, Outiror se présente d’abord comme un commerce de bricolage de proximité. Le concept est audacieux et trouve rapidement son public. C’est à l’aide de camions aménagés que Outiror débute son histoire. C’est un commerce ambulant d’articles de bricolage, d’outils de menuiserie, plomberie et piéces mécaniques. Les ventes sont promues à la criée avec un esprit artisanal unique et personnalisé.

La force de ce système réside avant tout dans la connaissance des vendeurs pour les produits.Le conseil et la proximité client est au cœur de ce commerce familial. Les employés distribuent directement de la pub en boite aux lettres et l’entreprise est relayée par la presse locale.

En 1982, les choses s’accélèrent. Outiror communique grâce à un catalogue imprimé par un éditeur professionnel. Outiror investit aussi les marchés français et garde un contact clientèle direct.

En 2011, l’entreprise réalise un chiffre d’affaire de 100 millions d’euros malgré la crise économique.

L’effectif est de 350 salariés et les fonds d’investissement sont gérés  par une structure financière anglaise Sisu.

En 2012 Outiror modifie son approche commercial et ouvre son premier magasin de 200 m2 à Saint-Pierre-des-corps dans un complexe commerciale géant. Les commerces voisins, Carrefour et Ikea assurent la fréquentation client .

Le magasin recense 1000 articles alors que le catalogue n’en présente que 800.

La stratégie est payante et Thierry Fournier, président de Truck & Store, groupe responsable de Outiror prévoit l’expansion de magasins en France.

En parallèle, l’entreprise continue à vendre directement depuis ses 40 camions aménagés essentiellement dans des petites villes de campagne de 10000 habitants et moins. Le commerce itinérant représente 33 millions d’acheteurs potentiels et 2 millions d’acheteurs effectifs. Les magasins sont essentiels pour attirer une nouvelle clientèle plus urbaine.

En plus de l’ouverture de magasins, Outiror devient visible sur internet avec le site outiror.com, Animomalins.com (articles alimentaires animal) et Facilitys.com (produits gériatriques pour le quotidien). L’ambition est belle mais le groupe connaît alors de graves problèmes budgétaires.

Aujourd’hui, il semble évident que l’age d’or de la marque appartient au passée. Le 24 novembre 2016, Outiror est placé en liquidation économique par le tribunal d’Orleans. 243 salariés sont licenciés dont 60 chauffeurs-livreurs.

La société malgré des demandes de rachat auprès de Trucks & Stores jette l’éponge. Les magasins ferment, le site internet outiror.com est en maintenance infini et les salariés d’une moyenne d’age de 45 ans au chômage .

La concurrence des leaders du bricolage a eu raison de ce commerce familiale audacieux

www.outiror.com
www.outiror.fr

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*